dimanche 23 janvier 2011

[Dragon Age] Session 6 (21/01/2011)

Arcill regardait le camp des bandits avec une fierté qu'il n'avait pas éprouvé depuis longtemps. Le petit groupe s'était montré solidaire et tous avaient suivi le plan initial et malgré ou grâce à l'apparition inattendue du mabari de bann Trumhall, ils avaient triomphé des brigands et de leur (pas si) terrible chef, Waldric Main-Sanglante. L'alvar regarda avec attention le mage qui leur avait fait part de son rêve intrigant; l'humain était complexe mais on pouvait compter sur lui.

La journée avait pourtant mal commencé. Le prisonnier les avaient mené dans une embuscade qui ne leur était pas particulièrement destinée. Des archers bien cachés avaient tiré sur eux depuis le haut d'une falaise, tandis qu'un autre groupe devaient les charger de front. Malheureusement pour les brigands, le mage avait distingué un mouvement anormal et le groupe de personnages ne s'étaient pas avancé suffisamment dans le défilé pour que l'embuscade soit à son maximum d'efficacité. Une échec pour les bandits d'autant plus que la magie de Rylan les avaient fait choir de la crête où ils avaient pris position. Au final à part deux nouveaux prisonniers, les autres étaient morts ou en fuite. Le bandit qui les avaient emmené dans le défilé n'avait pas supporté le gout de la hache de l'alvar.

Après avoir repris la route, le groupe arrive dans ce qui reste du camp des bucherons après avoir été accueilli par 2 cadavres pendus à un chêne et 1 homme crucifié. Tout le monde est mort et tout est brulé. Le mage décidément fin observateur, remarque la trace de plusieurs chevaux qui ont été emmené dans la forêt. En remontant la trace, le groupe tombe sur un ruisseau qui les amène au campement des bandits, une cuvette bien protégée au vu et au sus de tout le monde.

Après avoir passé le temps nécessaire à observer les us et coutumes des bandits (jouer aux dés, monter la garde en dormant, râler lorsqu'il faut aller patrouiller, jouer aux dés, s'occuper le moins possible de la dizaine de chevaux parqués dans un enclos, jouer aux dés), les personnages ont mis au point un plan simple mais efficace. Le mage provoque la peur chez les chevaux, l'elfe et le nain tirent sur Waldric qui passe son temps à fumer la pipe et à écrire laborieusement sur une table en plein air tandis que l'alvar fonce tuer les hommes dormant dans les tentes. Le plan se déroulait bien jusqu'à ce qu'un énorme mastiff égorge Waldric, renverse les documents et les abiment dans le sang du chef.

Au final, les bandits sont morts à l'instar de Waldric, ou en fuite ou même capturés. Le groupe a réussi à récupérer 7 chevaux et 3 bandits sont prisonniers (l'un des précédents est mort et l'autre a été libéré). En fouillant le camp et le coffre de Waldric, le groupe met la main sur 300 pièces d'argent et sur des objets divers  de faibles valeurs (bijoux, petits objets en argent)  valant environ 50 pièces d'argent. D'autres objets d'une valeur plus importante se trouvaient dans le coffre comme des perles, un anneau avec armoiries, un chapeau délicat et fin, une dague avec joyaux, des bracelets en argent, un petit marteau de charpentier et une broche en argent. Le tout valant entre 300 et 400 pièces d'argent.  Le mage malgré avoir fini d'abimer une pile de manifestes déjà gâtées par le sang de Waldric, a réussi par identifier la broche comme appartenant à la femme de Liwis l'aubergiste grâce à un manifeste encore intact décrivant précisément quoi récupérer sur la femme (elle fut kidnappée et violée).
Mais le plus surprenant est le livre qui resté relativement intact : il décrit avec précisions les déprédations des bandits, le plan déployé depuis plus d'un an mais aussi la stratégie savamment mise en place pour faire peur à la populace. Tout cela sous l'instigation de Trumhall qui se révèle être le principal donneur d'ordres de Waldric. Ces derniers temps Waldric se demande ce qu'ils vont devenir maintenant qu'ils ont tout pillé et tué les seuls bucherons courageux qui avaient accepté de retourner dans la forêt.

Le mage a aussi remarqué que Waldric portait des bottes manufacturées par le Cercle de Magie sans se souvenir de leur caractéristique. Nul doute que cela lui reviendra.

Le lendemain matin, après avoir chargé sur les chevaux provisions et matériel divers récupérés dans le camp, le groupe a pris la direction du village de Logerswold avec 3 prisonniers, 7 chevaux chargés de marchandises, un petit trésor en pièces d'argent et en objets de valeur appartenant visiblement aux gens de la vallée, une paire de bottes et surtout des questions à poser. 

Sur le chemin, le groupe a largement débattu sur la stratégie à tenir, il va falloir jouer serré.

jeudi 20 janvier 2011

[Dragon Age] Comics #4 et #6

J'ai reçu les numéros 4 et 6 du Comics Dragon Age où une jeune femme se retrouve pourchassée par des Templiers. Du coup il me manque les numéros 3 et 5 qui sont "out of stock". Pas facile à suivre mais quand on aime...

vendredi 14 janvier 2011

[Dragon Age] De Midgard à DARPG


Wolgang Baur et Kobolf en chef du  Kobold Quarterly, propose un nouveau projet Open Design sur Midgard, un cadre de campagne qui permet d'étendre le monde autour de la cité de Zobeck qui a déjà bénéficié de nombreux articles et scénarios. Pour ce projet, Wolgang souhaite recruté des patrons qui pourront modeler le monde selon leur système de jeu préféré comme Dragon Age RPG (Pathfinder RPG et D&D 4E sont aussi possibles).


lundi 10 janvier 2011

[Dragon Age] Oracle

Dragon Age Oracle est un nouveau blog dédié à DARPG ainsi au système de jeu AGE. Cet acronyme représente le moteur de jeu sur lequel s'appuie DARPG qui au final est une déclinaison du moteur de jeu dans le décor de campagne de Férelden.

Pour l'instant il n'y a que 4 messages mais espérons que le blog se développera vite.

dimanche 9 janvier 2011

[Dragon Age] De Mystara à DARPG

Il existe un consensus au niveau de notre groupe de joueurs :  DARPG est un excellent jeu, simple mais proposant des mécanismes ludiques pleins de profondeur qui conviennent à notre rythme de jeu équivalent à une partie mensuelle. En revanche, il semble que je n'ai pas réussi à immerger l'intégralité de "mes" joueurs dans le monde de Férelden malgré mes efforts. J'ai comme avantage d'avoir joué au jeu vidéo mais il faut reconnaitre que l'univers de Dragon Age s'écarte des normes DetDesques qui nous ont tous marqués profondément. L'univers apre et "médiévaliste"  n'a pas le foisonnement et la facilité d'incarnation que peut avoir le monde de Golarion pour Pathfinder RPG par exemple. Par conséquent je suis de très près toute initiative visant à rapprocher DARPG et le substrat de D&D.


Mystara
Mystara est le décor de campagne pour l'édition Basic de D&D. Issu d'un travail collectif qui a influence bon nombre de joueurs qui préféraient D&D à AD&D, Mystara est connu pour être le monde sur lequel se déroule des modules de légendes comme le Isle of Dread (X1) ou le Château d'Amberville (X2). Mystara est aussi connu sous le vocable Known World .



Mystara comprend 4 continents principaux : Alphatia, Brun, Davania, et Skothar où l'on trouve de nombreux peuples humains et l'ensemble des humanoïdes classique de D&D comme les elfes, les nains, les halfelins mais aussi les orques. Les nations les plus connues sont l'Empire Alphatian dominé par des magiciens, l'Empire de Thyatis, le Grand-Duché de Karameikos, les Principautés de Glantri, la république marchande de Darokin, les Émirats de Ylaruam, la nation naine de Rockhome, le royaume elfique d'Alfheim, et, entre autre, la Côte Sauvage ravagée par la Malédiction Rouge causant de terribles mutations. Il existe sous la surface habitable le Monde Creux illuminé par le centre de la planète.

Dans les années 80, Dave Arneson retourne chez TSR pour s'occuper d'une série de modules ayant pour cadre Blackmoor, mais un Blackmoor situé plusieurs milliers d'années dans le passé de Mystara. Ce Blackmoor est accessible grâce à une auberge, la Comeback Inn, qui existe en différents endroits et à différentes époques. Quatre modules ont été publié : DA1 Adventures in Blackmoor, DA2 Temple of the Frog, DA3 City of the Gods, DA4 Duchy of Ten. Un cinquième module, DA5 City of Blackmoor, n'est jamais sorti. En 1986 Arneson écrit The Garbage Pits of Despair un module pour AD&D publie en deux parties dans le magazibe Different Worlds (#42 et #43). Blacmoor aurait évolué vers une technologie sophistiquée qui a causé sa perte et modifié la planète. 

DARPG
Quel est le rapport entre Mystara et DARPG qui se déroule sur Férelden. C'est très simple. Sur le forum consacré à DARPG, Siroh a commencé à travaillé sur une adaptation de D&D à Dragon Age. Puis il a proposé carrément une adaptation de Mystara sous la forme d'un fichier pdf. Ainsi "Mystara, The Known World - Core Rules Slupplement" propose un résultat est très réussi et très professionnel.


L'alignement de D&D est remplacé par l'ethos qui dicte le comportement : un personnage peut être altruiste, cruel, etc. L'adaptation utilise le principe de spécialisation introduit dans le Set 2 (toujours en playtest) qui permet à un personnage de niveau  de 6 de spécialiser sa classe en choisissant un talent de spécialisation (par exemple un guerrier peut devenir un Templier). Par conséquent les classes natives de D&D sont traitées comme des spécialisations : ainsi les classes de Paladin et Rôdeur deviennent des spécialisations. Le "Mystara, The Known World - Core Rules Slupplement" propose aussi des spécialisations plus spécifique à l'univers de Mystara comme le Bladesinger ou le Warmage.


Il y a malgré tout une exception notable : le Prêtre (Cleric) qui devient une nouvelle classe à part entière de DARPG (comme le Guerrier, le Mage ou le Voleur). Quelques modifications permettent de simuler les particularités de Prêtre : la Puissance de ses sorts est basé sur la Volonté (Foi) et il utilise la magie divine composée de 4 écoles (commune, lumière, miracle et ombre). Les sorts des mages changent pour prendre en compte la présence des prêtres (ils ne peuvent plus lancer le sort de Soins). Les mages elfes qui sont des guerriers magiciens dans D&D sont gérés de manière astucieuse : ils commencent comme guerrier ou mage et choisissent ensuite une spécialisation spécifique qui ouvre le guerrier la magie ou donne au mage un entrainement de combattant.


Les races de D&D (nains, elfes, demi-elfes, halfelins et humains) sont déclinés en antécédents mais désormais les elfes sont des elfes et les nains des nains par l'adjonction des particularités de races bien connues (vision nocturne, résistance à la magie, immunité à certains sorts, etc.)


On trouve les éléments classiques à la description d'un cadre de jeu : nouvelles armes et armures, équipement spécifique, objets magiques, etc.). Bien évidemment, le monde de Mystara est décrit bien que ce soit la partie sud-est de Brun qui soit présenté. La présentation se termine par le panthéon des Immortels, les dieux de Monde Connu (rappelons que dans D&D les PJ peuvent devenir des Immortels). Cerise sur le gâteau, on a les caractéristiques des montres emblématiques de D&D comme les gobelins et les orques.

La boucle est bouclée
Étant donné que Blackmoor fut mon cadre de jeu préféré pendant de nombreux années, au point même que j'ai commencé une campagne lorsqu'une adaptation pour le D&D 3.5 est parue et que Dragon Age RPG est le jeu que je préfère en ce moment, on peut considérer que la boucle est bouclée.

Cela dit, ce travail a ouvert le voie à d'autres adaptations (Golarion, Blackmoor, etc.). A méditer.

Liens utiles

Vaults of Pandius - The Official Mystara Homepage
The Piazza - Forums sur Mystara
Mystara.fr
mystara.thorf.co.uk - Cartographie de Mystara

jeudi 6 janvier 2011

[Dragon Age] De Freeport à DARPG

Chris Pramas de Green Ronin propose dans le numéro 13 de Kobold Quaterly, une adaptation  du cadre de jeu Freeport  à Dragon Age RPG. Une fois cela prouve la potentialité de cet excellent système de jeu.

Freeport est un cadre de jeu d'héroic-fantasy mêlant piraterie, cape et épée et de mystérieuses races se dissimulant dans les ombres. Cette adaptation propose des antécédents spécifiques à Freeport, du barbare au noble exilé, en passant par le marin et l'elfe sylvain.







samedi 1 janvier 2011

[Dragon Age] Calendrier des Ages

Pour la plupart des bonnes gens, les détails de notre calendrier sont sans grand intérêt. Il ne leur sert qu’à savoir quand le Festival de l’Été aura lieu, quand les premières neiges sont attendues, et quel est le meilleur moment pour la récolte. Nommer les années est l’affaire des historiens et des collecteurs de taxes. Et même si vous les pressiez, peu d’entre eux peuvent vous dire pourquoi l’âge dans lequel nous vivons de nomme l’Âge du Dragon.

Nous sommes en 9:30 de l’Âge du Dragon, la trentième année du neuvième âge depuis que le premier débuta par le couronnement de la première Divine de la Chantrie. Chaque âge comprend exactement cent années et l’âge suivant est nommé durant la
quatre-vingt-dix-neuvième année de l’âge en cours. On dit que les érudits de Val Royeaux exposent à la Chantrie les présages qui ont été perçus lors de cette quatre-vingt-dix-neuvième année. Les autorités de la Chantrie trient les présages et les étudient des mois durant jusqu’à ce que, enfin, la Divine annonce le nom de l’âge à venir. On dit que le nom est un présage de ce qui viendra, ce que le peuple de Thédas devra affronter durant les cent années à venir.

Il est intéressant de noter que l’âge en cours ne devait pas être, à l’origine, nommé l’Âge du Dragon. Durant les derniers mois de l’Âge de la Bénédiction, la Chantrie était prête à déclarer l’Âge du Soleil, nommé ainsi d’après l’emblème de l’Empire Orlésien
qui dominait le gros du sud de Thédas et contrôlait Férelden et ce qui est aujourd’hui Névarra. Cela devait être la célébration de la gloire de l’Empire d’Orlais. Alors que la rébellion en Férelden touchait à sa fin et que la Bataille (décisive) du Fleuve Daine était sur le point de commencer, un événement étrange pris place: un Saccage, l’éveil d’un terrifiant grand dragon. On pensait les dragons presque éteints depuis les jours des chasses draconiques Névarriennes. La vision de cette énorme bête s’élevant des Dorsales de Givre fut, dit-on, à la fois merveilleuse et terrifiante. Alors que le Saccage commença et que le dragon se mit à décimer les campagnes à la recherche de nourriture, la vieillissante Divine Faustine II déclara sans attendre l’Âge du Dragon.

Certains disent que la Divine le fit pour déclarer son soutien envers Orlais dans la bataille à venir contre Férelden. En effet, le dragon faisait partie de l’héraldique de la famille Dufayel, la lignée du Roi Meghren de Férelden, celui que l’on surnommait l’Usurpateur. Quoi qu’on en dise, le Saccage du grand dragon pris place du côté Orlésien des Dorsales de Givre, tuant des centaines de personnes et provoquant l’exode de milliers vers les côtes septentrionales. Les rebelles Féreldains gagnèrent la Bataille du Fleuve Daine, s’assurant ainsi leur indépendance. Beaucoup pensent cependant que l’Âge du Dragon pourrait, en réalité, représenter une ère de changements dramatiques et violents pour tout Thédas. Il ne nous reste plus qu’à voir ce qu’il en sera.

Extrait de «Un Théologien Studieux», par le Frère Genitivi, érudit de la Chantrie.

Traduction : Kobbold