samedi 30 avril 2011

[Dragon Age] Set 2

Le Set 2 est disponible en pdf et en précommande pour l'édition papier (dans ce cas on peut avoir un rabais sur le pdf).

J'ai parcouru l'édition pdf et c'est...magnifique. Outre les nouvelles règles déjà connues grâce aux playtests, les deux manuels (joueur et meneur), regorgent d'informations sur les pays en dehors du royaume de Férelden et sur l'arrivée inexorable de l'Enclin.

dimanche 17 avril 2011

[Dragon Age] Session 9 (15/04/2011)

Je me sentais fiévreux et j'exhalais une odeur dérangeante à l'instar de Roshek et d'Arcill. Toute la matinée fut pluvieuse tandis que nous chevauchions à travers les collines vers le sud ouest. Nous finîmes par arriver à une falaise surplombant une rivière large de plusieurs centaines de mètres. Rylan estima que le hameau de Wichford se trouvant plus à l'ouest. Le corbeau tournait dans le ciel au-dessus de la rivière dont le courant rendait la traversée périlleuse.  Nous décidâmes de renvoyer le jeune Kirk à Sothmere avec les chevaux. Roshek ne pu s'empêcher de faire son intéressant et flatta le jeune rouquin. Nous descendîmes facilement la falaise.

En suivant la rive nous finîmes par arriver à Wichford, un petit village de trappeurs et de chasseurs. Nous fumes accueilli par des cadavres sentant aussi mauvais que nous et par des corneilles agressives dont le regard luisant et les petites cornes en faisait plus des monstres que des volatiles. Aucun bac ou bateau en vu. On débusqua un pauvre cordonnier blessé mortellement et infecté réfugié au premier étage de son échoppe. Il nous apprit qu'au petit matin des chasinds enragés avaient massacré tout le monde et que certains villageois s'étaient tournés contre leurs amis. A sa demande on acheva ce pauvre Josef. Il semblait que toutes les cahutes avaient un étage où les villageois pouvaient se réfugier en cas d'attaques. Cette nouvelle troupe d'enragés avait pris le chemin de Sothmere. Nous espérâmes que Sothmere saurait s'en tirer.

Nous étions pressé par le temps et on laissâmes les cadavres pourrir là où ils étaient. On dénicha un corde de halage et Arcill traversa la rivière Sudrand par le gué pour l'attacher à un pilier en bois sur l'autre rive. Je traversais sans difficulté ainsi que Rylan dont l'habilité m'impressionna. Je portais la marmite et la poudre ce qui s'avéra un bon choix car le nain trop sur de lui manqua de finir noyé. On repris notre route vers l'est pour retrouver le corbeau qui nous mena à nouveau vers le sud ouest. Après quelques heures nous rencontrâmes Branik un trappeur de la carrure d'un ours mais accueillant. Malgré les avertissements de Rylan, il décida de partir avec son chariot et ses deux chiens vers Wichford pour attendre les hommes qui reviendraient du Festival. Branik nous appris que nous pourrions passer la nuit dans un village de Chasinds  dirigé par Zorya et nommé Dosov. Ils sont accueillants mais prompt à servir du vin sauvage, un alcool de seigle très fort.

Nous décidâmes de prendre le risque de suivre le corbeau quitte à s'aventurer dans les forêts marécageuses des Korcari au lieu de passer la nuit dans le village de Dosov. Peu de temps avant de pénétrer la forêt nous fumes embusqués par une bande de chasinds "sains" qui considéraient que leurs chamans les avaient trahis avec leur poison qui devait permettre de lutter contre les armures des chevaliers mais qui avaient pervertis leur corps et leur esprits. Nous apprîmes cela car Rylan et surtout Arcill réussirent à parlementer avec eux malgré le comportement étrange de Roshek. Rylan dépensa toute sa fortune pour payer une rançon pour nos vie. Je crains en revanche que Branik devra se battre contre eux.

Nous finîmes par arriver à un arbre mort et pétrifié au cœur de la forêt à l'étrange luminosité venant de lucioles et de plantes phosphorescentes. Nous allumâmes le feu, jetâmes la poudre. Malgré la puanteur nous attendîmes stoïquement devant la marmite qui semblait contenir une purée de pois. Un gigantesque crabe sorti de l'eau attiré par la marmite. Rylan pris le risque de porter la marmite hors de pinces du crabe. Après un combat après, je finis par tuer le monstre. Au petit matin, les esprits arrivèrent : de petits êtres humanoïdes aux ailes d'insectes chantant une mélodie mélancolique et triste. Rylan montra une fois de plus l'exemple et suivi les petites créatures ailées tandis que j'emmenais le nain et le barbare à la suite des créatures et du mage. Je passerai sous silence ma chute dans une mare d'asphalte naturelle où j'aurai fini par être englouti sans le coup de main d'Arcill.

Après avoir suivi les esprits du feu à travers la forêt nous finîmes par arrivé à étrange endroit constitué de ruines d'une très très ancienne civilisation. Un piscine naturelle alimentée par une chute d'eau attirait les esprits de feu qui plongèrent dans l'eau sans réapparaitre. Le nain qui avait pris goût au bain, plongea et manqua de s'écorcher sur d'étranges statues qui gisaient au fond de l'eau. Il découvrit un passage sous l'eau qui devait mener au-delà du l'endroit où nous nous trouvions. Le chant des petits êtres avait changé comme le testament d'une civilisation ancienne et magnifique. Rylan arriva à la conclusion que les mousses qui recouvraient les murs n'étaient pas la mousse d'ombre. Nous devions donc aller de l'avant. Le petit matin arrivait et il faudrait bientôt prendre une dose de la potion préparée par le vieille femme.


Mémoires d'un elfe nommé Falos