lundi 19 mai 2014

D&D Next, les choses se précisent...


Contrairement à ce que pensent certains esprits chagrins emprunt de scepticisme, les sorties de la nouvelle édition de D&D auront bien lieux aux dates indiquées. Par ailleurs les visuels des différents manuels commencent à être disponibles.


WOTC s'est associé à Kobold Press (la société de Wolfgang Bauer qui édite entre autre les suppléments pour le monde de Midgard) pour éditer des aventures pour la campagne Tyranny of Dragons.

Les produits suivants sont annoncés:
  • Dungeons & Dragons Starter Set (15 juillet 2014); livre de règles de 64 pages pour monter des PJ jusqu'au 5ème niveau, 5 PJ prétirés et six dés
  • Player's Handbook (19 août 2014)
  • Hoard of the Dragon Queen (19 août 2014); la première aventure de la campagne Tyranny of Dragons Adventure
  • Monster Manual (17 septembre 2014)
  • The Rise of Tiamat (21 octobre 2014); deuxième aventure de Tyranny of Dragons
  • Dungeon Master's Guide (18 novembre 2014)
  • Deluxe DM Screen (20 janviers 2015)


Wizkids va aussi sortir une nouvelle gamme de figurines :
  • Icons of the Realms: Starter Set (14 juillet 2014); orienté aventuriers
  • Icons of the Realms: Booster (juillet, 2014); figurines pour Tyranny of Dragons 

mardi 13 mai 2014

D&D Next...prochaines sorties


Selon le forum EN World, la sortie de D&D Next s’effectuerait selon le planning suivant :

  • D&D Starter Set : 15 juillet 2014 pour moins de $20
  • D&D Player's Handbook : disponible à la GenCon puis à partir du 19 août 2014 dans ke circuit normal pour moins de $50
  • D&D Dungeon Master's Guide : novembre 2014 pour moins de $50
La dénomination finale de D&D Next serait tout simplement D&D (et non pas  D&D 5)

mardi 6 mai 2014

Fantastic Heroes & Witchery

Fantastic Heroes & Witchery est un clone du jeu le plus célèbre du monde. En quoi se distingue t'il de la myriade de jeux du même type ? D'abord c'est l'oeuvre d'un français (Dominique Crouzet) mais surtout je vois ce jeu comme une formidable boite à outils de plus de 400 pages offrant aux joueurs et au meneur de jeu tout en éventail de possibilités en terme de cadre de jeu (high fantasy, dark fantasy, pulp), de races, de classes (une trentaine) et règles optionnelles en tout genre (comme la gestion de la santé mentale ou l'origine culturelle).

FHW a digéré l'ensemble des autres versions du monde de l'OSR et a restitué une oeuvre permettant de faire les choix qui conviennent le mieux au groupe : utiliser ou non les compétences, avoir des sorts de domaines cléricaux, etc.

Là où je trouve la démarche rafraîchissante c'est que FHW ne propose ni bestiaire ni liste sans fin d'objets magiques : l'auteur considère qu'il existe suffisamment de jeu en accès libre proposant leur liste de monstres totalement compatibles dans le monde OSR (comme par exemple OSRIC). Par conséquent aucune conversion est nécessaire.

Fantastic Heroes & Witchery est disponible chez DriveThru et chez Lulu.com.

lundi 5 mai 2014

Traits, idéaux, obligations et défauts

Pas à pas, D&D Next se dévoile au travers des posts de Mike Mearls. Le dernier en date traite de la manière de singulariser les personnages.

 Pour compléter le passé (background) du personnage, D&D Next va proposer des tables permettant de déterminer sa personnalité, ses idéaux, ses obligations et ses défauts. Apparemment le contenu des tables dépendra du background. Les exemples données ci-dessous correspondent à ceux de l'Acolyte 

Trait de personnalité
Le joueur lance un d8 pour obtenir un trait de caractère facile à retenir et à mettre en pratique. Cette accroche permet de guider le joueur dans sa manière d'interpréter son personnage. On ne tombe pas dans la caricature mais la subtilité n'est pas un objectif. Le trait correspond à un teasing de votre personnage.

Exemple : Je cite (ou paraphrase) des textes sacrés ou des proverbes dans presque toutes les situations.

Idéal
Les idéaux sont un peu plus subtil que les traits et s'inscrivent dans le long terme. Ils doivent dicter comment le personnage agit au cours d'une campagne en lui donnant des objectifs à long terme. Ils indiquent aussi comment les croyances du personnage peuvent influer sur une situation donnée.

Les idéaux sont liés à l'une des composantes de l'alignement du personnage, ce qui potentiellement aide le joueur à choisir un alignement. Le joueur pourra aussi orientés sont idéal en concordance de son alignement s'il l'a déjà choisit.

Exemple : Charité. J'essaie toujours d'aider ceux dans le besoin, quel qu'en soit le coût. (Bon)

Obligation
Une obligation est similaire à l'idéal du personnage mais il le lie à un groupe spécifique, une personne, un objet ou un lieu de la campagne. Là où un idéal est abstrait, une obligation est un élément tangible de la campagne et une accroche aux aventures. 

Exemple : Je cherche une ancienne relique de ma foi qui a été perdu il y a longtemps. Je mourrais pour la récupérer.

Défaut
Les personnages les plus intéressants ont un côté sombre, une faille qui peut les amener à leur perte, ou qui permet de tester leur force de caractère et leur volonté. Comme le trait, un défaut contribue à façonner la manière dont le joueur incarne son personnage. Il peut également servir comme d'élément de contexte au meneur de jeu pour construire ses aventures.

Exemple : Mon désir de répandre ma foi me conduit parfois à faire confiance aveuglément à ceux qui pourraient vouloir se convertir.


Pour éviter toute caricature et empêcher le joueur de tomber dans la facilité, tous ses éléments doivent vues comme une ligne directrice et qui ne doivent pas empêcher le joueur d'interpréter son personnage comme il le souhaite.  Le jeu proposera des tables aléatoires pour une création rapide mais un joueur inspiré pour choisir ou créer ses propres concepts.
.