mercredi 25 novembre 2015

Règles supplémentaires pour l'Anneau Noir

Exercice de style initié par Kobayashi et complété par Jeepee, l’Anneau Noir est un jeu de rôle qui rend hommage l’Oeil Noir et à son auteur, Ulrich Kiesow. Le résultat est une réussite de simplicité et d'élégance, même si un esprit retord comme le mien va plutôt voir les manques en terme de couverture de règles.

A titre personnel, l'Oeil Noir ne fait pas partit des jeux qui m'ont le plus marqué car j'y ai finalement assez peu joué. C'est plutôt Dragon Warriors qui est "mon" Oeil Noir. Néanmoins comme je dois faire une initiation au jeu de rôle et que j'ai envie de sortir de mon cadre habituel (D&D), je me suis dis que j'utiliserai peut-être l'Anneau Noir mais en le complétant par des règles supplémentaires.

J'en suis à la version 0.5 et il me reste encore quelques petites choses à rajouter. Mes sources d'inspiration sont l'Oeil Noir (bien évidemment), Microlite et DCCRPG.


samedi 21 novembre 2015

Session 29 : Le Cloître d'Ordocar

Les choses sérieuses ont démarré. Nous avons décidé de mener une attaque frontale sur le Cloître. Notre charge fut accueillie par des flèches noires tirées depuis les deux tours frontales. Notre avance aurait pu être bloquées par le portail du cloître effondré en un mélange de pierre, de fer et de bois mais la magie a permis de déblayer un passage. Nous avons investi les deux tours et occis des morts-vivants nommés nécrophages. Nous avons aussi achevés des paladins en cours de transformation en zombies.

Dans la cour du cloître nous affronté d'autres nécrophages empilant des cadavres et souillant une fontaine un peu ostentatoire mais dont l'eau a des propriétés divines.

Grâce au pouvoir de détection des morts-vivants du paladin, nous avons choisi de rentrer par une porte éloignée du perron. Les couloirs étaient vides jusqu'à ce que l'on rentre dans la bibliothèque sous l'un des deux dômes placée sous la bienveillance d'une grande statue d'Aristemis la déesse de la stratégie. Des livres étaient jetés depuis la mezzanine. Nous précipitâmes et réussir à occire de nouveaux nécrophages au fur et à mesure qu'ils descendaient de l'escalier en colimaçon.

Nous décidâmes de continuer par le bas en explorant les quartiers de vie désert. Nous comprimes pourquoi : visiblement ils se passaient des choses au premier étage comme on pouvait l'entendre au travers de cris de guerre et de bruits sourds. Notre voleur confirma que d'autres nécrophages se tenaient dans une pièce de stockage en haut des escaliers. Nous allions devoir choisir entre continuer le bas et découvrir ce qu'il y a sous l'autre dôme ou charger vers le haut et affronter les morts-vivants encore "en vie".

Les nécrophages

"Je remarquais deux sortes de nécrophages : les premiers sont visiblement d'anciens paladins du cloître qui ont été transformés par une magie nécrotique. Les seconds sont vêtus d'antiques armures noircies et semblent plus résistants. Ce qui m'étonne c'est que leurs techniques de combat sont semblables à celles des paladins transformés.

Dans la salle de guerre, nous avons vu un registre vieux de plusieurs centaines d'années contenant le nom des paladins apprentis et de leur instructeur. Des centaines de noms ont été rayés du registre y compris celui de leur instructeur Verrion Shadgrave.

Je suis conscient que nous aurions pu obtenir plus d'informations en explorant de manière approfondi les bureaux des éminences du cloître mais je suis conscient que nous n'avons pas le temps même si nous ne devons pas nous précipiter. 

Une vengeance efficace est une vengeance réfléchie. "

Gael Halad



lundi 2 novembre 2015

La feuille de personnage en anglais pour Symbaroum


Le projet de financement participatif pour traduire le jeu de rôle suédois a été une réussite et le jeu a été traduit en anglais (j'ai le pdf et j'attend le livre de jeu imprimé).

La feuille de personnage en anglais est disponible sur le site de Jarnringen, l’éditeur.