lundi 29 mai 2017

(M)Alchimie (partie 6.2)


Journal de Gidéon Enrert, Conservateur du Musée de l’Éternité d'Aldunn

Quatrième semaine de mars 
Mon équipe est rentrée triomphante. Enfin, le tube en cristal volé par les sbires de cet alchimiste déviant nommé Erophinus, a pu rejoindre mon musée. C’est la conclusion de longues semaines d’incertitudes et de mauvaises nuits pour moi. J’ai aussi cru comprendre que le sinistre ouvrage enfermé dans le sarcophage antique avait peut être influencé Erophinus. En tout cas les travaux de sécurisation du musée sont terminés. 


Je continue mes recherches sur les Terres Sauvages et les artefacts que l’on peut y trouver. Le coût d’une telle expédition est assez colossal ce qui implique un financement de la cité d’Aldunn. Attendons de voir comment tournent les événements. Le Haut-Mage Valdryss est venu au musée à plusieurs reprises étudier le rubis enchâssé dans le sarcophage mais il est resté énigmatique. Mes recherches sur le mot « Leng » sont restées embryonnaires. 


Le Conseil d’Argent a réuni un conseil étendu avec la Guilde des Alchimistes, les gnomes (fous) de l’ASIL et moi-même suite au débriefe effectué entre Dovan de Nirzal et le Haut-Mage d’Aldunn.


Les perspectives sont immenses entre l’étrange lieu dans la montagne, les avancées en techno-magie apportées par le gnome et les recherches blasphématoires d’Erophinus. Il faudra être prudent pour que tout cela ne tombe pas entre de mauvaises mains. Visiblement, les alchimistes survivants de la guilde veulent tout détruire alors que les gnomes de l’ASIL sont comme de fous dans l’idée d’étudier les expériences de Kasmorn Spannerspan, cet ancien membre très doué de l'ASIL qui a disparu il y a plusieurs mois de cela et qui a réussi là où l’ASIL a échoué.


Mon équipe a éliminé les créatures transformées par alchimie, même les moins dangereuses. Le processus de transformation semble très délicat et dangereux. Les étranges coffres de métal trouvés dans les grottes restent un mystère. 

J’ai étudié avec l’accord de Valdryss les parchemins trouvés dans le bureau d’Erophinus. Un parchemin décrit la machine de distorsion de la chair et les recherches de l’alchimiste fou pour trouver le tube en cristal qui permet d’activer la machine. Un autre parchemin émet des hypothèses sur l’origine du complexe et son lien avec les anciens empires qui étaient présents dans la région dans des temps immémoriaux. L’endroit serait un ancien avant-poste. Visiblement, Erophinus projetait de mener une expédition dans les Terres Sauvages loin au nord pour parachever ses connaissances en alchimie.

Quelques parchemins sont de simples billets d’humeur  indiquant sa détestation de la Guilde des Alchimistes qui n’a jamais reconnu son génie et sa rencontre avec Eldarel l’escroc demi-elfe et son complice nain qui lui ont permis de monter toute cette organisation. 

Valdryss m’a confisqué les écrits les plus récents. Ils étaient de plus en plus confus et mentionnaient la fascination grandissante de l’alchimiste pour une étrange magie. J’ai juste eu le temps de lire le mot « Vide ».

En reconstituant les événements, l’équipe a affronté des humains transformés par alchimie en monstruosités corrompues. La techno-magie du gnome avait permis d’équiper les créatures alchimiques d’armes mortelles. Erophinus a aussi eu quelques ratés comme un chien purulent nommé affectueusement Eozh. Il avait aussi attiré deux êtres féeriques maléfiques, des infirmières de l’horreur qui s’occupaient d’une créature crée récemment mais encore imparfaite et qui était  capable de lancer des sorts aussi étranges que dérangeants. Malgré sa puissance Erophinus n’a pas réussi à s’en tirer et il est mort d’une chute dans la montagne. Sa pierre de transmutation s’est brisée dans la chute.

Gains pour le groupe
En fouillant dans les quartiers d’Erophinus, le groupe a récupéré 2000 PO et une potion de longévité.

Sur le cadavre d’Erophinus, ils ont retrouvé un anneau de protection, un anneau d’évasion et un manteau de résistance à la magie.

Session 9 du 26 mai 2017

Aucun commentaire: